croissance

Applications : les achats sur mobile et tablette sont en pleine croissance !

D’après le « Rapport 2013 sur la publication numérique : applications marchandes et comportements d’achat » publié par Adobe aux Etats-Unis, les mobinautes achètent de plus en plus via une application depuis leur mobile ou tablette.

Les chiffres sont en nette hausse : 46% des personnes possédant une tablette aux Etats-Unis vs 38% des personnes possédant un smartphone révélaient avoir réalisé depuis une application. Après enquête de cette même population, en 2013 les chiffres augmenteraient à 60% vs 56%.

Ceci confirme bien ce que nous vous disons régulièrement : la stratégie marketing aujourd’hui devient globale et le marketing digital n’est plus à délaisser.

Il ne s’agit donc plus de segmenter ventes en boutique et ventes sur internet mais de lier les 2 grâce à une stratégie bien pensée.

Ce rapport révèle des données également intéressantes sur le comportement des consommateurs face à ces technologies :

  • les achats via applications seraient plus fréquemment réalisés depuis une tablette que depuis un Smartphone (x2). La taille de l’écran et donc la meilleure visibilité du produit serait un facteur important à cette étape
  •  les mobinautes ont plus confiance dans les applications des marques qu’ils aiment en propre plutôt que dans les applications proposées par leurs mobiles : 42% des achats d’un même produit d’une marque est réalisé via sa propre application contre 38% vis une autre application
  • Enfin, les mobinautes n’achètent depuis une application que ce soit depuis un mobile ou une tablette, majoritairement que des produits de leurs enseignes favorites depuis une application (67%)
Publié le 5 février 2013
Ce contenu a été publié dans Marketing par , et marqué avec , . Mettez-le en favori avec son permalien.

Bien que les détaillants émettent souvent beaucoup de réserve à développer la vente en ligne par crainte qu’elle ne porte préjudice à leur magasin physique, le commerce électronique est pourtant un accélérateur de leur croissance:

malgré la crise, le commerce en ligne en Europe a augmenté de 18,6% en moyenne entre 2008 et 2011.

En effet, le commerce électronique permet aux acheteurs de trouver le bon produit, et avec une bonne stratégie, c’est un achat qu’ils viennent faire chez vous.

1. L’achat en ligne: un achat social

Aujourd’hui votre client, avant d’acheter un produit en magasin ou en ligne va se renseigner sur ce dernier par recherche électronique: comparateurs de prix, Google,sites concurrents. Sur ces derniers une fonction lui permettra de lire les commentaires des personnes ayant déjà testées le produit en magasin ou encore l’ayant achetées. Il pourra ainsi dialoguer pour déterminer son choix.

Il est donc intéressant d’inclure cette fonction d’échange « sociale » sur votre site de vente en ligne.  Cela permettra à vos clients de trouver une information que vous n’avez pas encore eu le temps de leur donner grâce à d’autres consommateurs.

Ceci est d’autant plus vrai lorsque les consommateurs achètent un produit à titre « exceptionnel »: un réfrigérateur, de l’électroménager par exemple: 153% des personnes dialoguant sur les réseaux sociaux ou internet achèteront le produit.

2. La vente en ligne augmente les achats en magasin:

La crainte des détaillants est de voir dès l’ouverture d’une e-boutique, une diminution du taux de fréquentation de leur magasin et par conséquent une chute du chiffre d’affaires dans ce dernier. Cette crainte est due aux chiffres de la vente en ligne qui montrent que ces derniers restent encore de 30 à 50 fois inférieurs aux ventes réalisées dans des enseignes.

Or, avec une stratégie bien pensée, votre site marchand vous permettra d’accroître votre chiffre d’affaires à la fois en ligne mais également par voie indirecte en magasin. Il faut lier les stratégies pour les opérations en magasin et en e-boutique:

Par exemple, vous pouvez mettre à disposition l’ensemble de votre catalogue sur votre site internet, ainsi tous vos produits seront vus, mais n’en proposer qu’une seule partie pour la vente en ligne, le reste sera de l’exclusivité boutique.

Ou encore, vous pouvez mettre en avant les avantages financiers (réductions aux clients magasins, moins de frais, etc.) à retirer un produit en boutique.

Votre site internet devient alors un magnifique outil qui vous permet de diffuser de l’information, de dialoguer avec vos clients et prospects et augmenter votre fréquence de passage en magasin.

Publié le 4 janvier 2013
Ce contenu a été publié dans Economie par admin, et marqué avec , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.