luxe

luxe eCce
 
1. L’importance de votre brand content

Comment conserver les notions d’exceptionnel et de rareté? La Tribune nous expose à travers l’exemple de la collaboration entre Hedi Slimane et la maison Saint-Laurent, les problématiques de la marque à conserver à l’heure du digital une part de mystère qui œuvre dans son succès. En savoir plus : http://www.latribune.fr/blogs/strategie-marketing-en-1min30/20130326trib000756159/victoria-hedi-et-le-web-ou-comment-le-luxe-investit-le-digital-.html
 
Par quelles opérations de marketing et de communication digitales ? Un contenu exclusif (Dior), de l’humour (Hermès), la notion de rêve (Cartier), des services inédits, associer sa marque à une sélection de morceaux de musique choisis (Tiffany&Co), voici les commentaires d’une étude publiée par Digitaluxury.fr : http://www.latribune.fr/blogs/strategie-marketing-en-1min30/20130326trib000756159/victoria-hedi-et-le-web-ou-comment-le-luxe-investit-le-digital-.html
 

2. Les bonnes pratiques d’un site e-commerce de luxe réussi

 

3. Revue de presse de ces dernières semaines

 

 
Sources : Latribune.fr, Pressmyweb.com, Slideshare.net – Mars à Mai 2013
Auteur : Stéphanie Aubertin

Publié le 17 mai 2013
Ce contenu a été publié dans Communication, Marketing par admin, et marqué avec , . Mettez-le en favori avec son permalien.

Cette semaine nous restons dans l’univers du luxe.Nous vous avions déjà donné quelques conseils le mois derniers sur comment développer votre e-business en Chine.

Nous étoffons aujourd’hui ce sujet d’un point de vue sociologique en vous synthétisant l’étude « Luxury Goods in Brazil & China : know your consumers » menée en Chine et au Brésil par l’agence BBDO qui a étudié et décrypté les comportements de ses clients consommant des produits de luxe.

En effet, l’implantation locale des marques de produits de prestige ne faiblit pas dans ces pays et continue sa croissance à deux chiffres.

Voici donc ce qu’elle révèle et que vous devez connaître si vous souhaitez conquérir l’un de ces deux marchés :

1. Gagnez le cœur des Chinois :

Deux grandes tendances ressortent quant au profil type du consommateur de produits de luxe en Chine :

  • Les amoureux effrénés : il s’agit d’une partie de la classe moyenne qui consomme presque de façon irraisonnée des produits de marques. Ici l’acte impulsif d’achat est poussé tant par le désir de posséder le sac, vêtement, bijou que par l’imaginaire que suscite dans l’esprit la possession d’un produit de telle ou telle maison. Ces consommateurs là sont donc des clients avertis avides d’historiques et petits détails l’univers des marques qu’ils apprécient.
  • Les hommes : parmi la catégorie que nous vous avons citée ci-dessus, il faut également distinguer les hommes. N’oubliez pas qu’en raison de la politique nataliste, il y aura environ 40 millions d’hommes célibataires chinois d’ici 2020. Ces derniers multiplient donc les dépenses ostentatoires afin d’apparaître comme de bons partis et dont donc des clients réguliers et des maisons de luxe.
  • Enfin, les discrets : cette catégorie ne consomme que des produits jugés d’excellente qualité mais reste bien loin des biens jugées de mauvais gout ou encore bling bling. Là encore le souci d’appartenance à une classe reste encore le facteur principal d’acte d’achat. Parmi ces consommateurs s’observe un effet de mimétisme : on achète le même modèle, dans le même coloris que ceux déjà observé dans le groupe que l’on fréquente ou que l’on convoite. Cependant cette classe là reste emplie de convictions nationalistes et se tourne aujourd’hui dès qu’elle le peut vers des produits domestiques.

 

2. Les brésiliens, des acheteurs locaux :

Il y a quatre typologies de consommateurs de produits de luxe au Brésil étudiée par leur capital économique et leur capital culturel.

  • La première, la classe la plus occidentalisée : ces consommateurs connaissent et consomment déjà des produits de luxe depuis quelques années. Il ont donc un comportement plus raisonné envers ses derniers et modèrent davantage leurs achats.
  • Les trois autres catégories que sont les jeunes ménages de cadres, les nouveaux riches, la jeunesse dorée sont dispersés entre divers états du Brésil, principalement au Sud-Ouest notamment. Pour eux la frontière entre produits premiums et de luxe reste encore floue. Ils représentent les acheteurs à fort potentiel. La qualité du service est très importante à tel point que selon cette dernière ils préfèrent acheter en boutique locale chez eux plutôt qu’en France, Italie, ou autre pays d’origine de la marque. Cette importance est d’autant plus justifiée par la hauteur des taxes d’entrées qui rendent le prix d’un produit sur le territoire brésilien beaucoup plus élevé que dans de nombreux autres pays.

Voici quelques conseils afin de mieux connaître ses deux populations consommatrices et friandes de produits français.

Vous pouvez télécharger l’étude complète publiée par l’e-magazine Doc News en cliquant sur le lien suivant : http://www.docnews.fr/data/document/etude-bbdo-beau.pdf.

Publié le 19 février 2013
Ce contenu a été publié dans Economie par , et marqué avec , , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.