Marketing

Bonial-logo-300dpi
La Saint-Valentin reste une tradition bien ancrée dans le cœur des Français : 66% la souhaiteront à leur conjoint ou conjointe…

top1 cybelo

 

Si la lettre ou la carte papier, tellement romantique, semblent définitivement passées de mode malgré 2% de nostalgiques, 11% utiliseront les nouvelles technologies pour se déclarer. Néanmoins, 60% des amoureux se souhaiteront leurs vœux de vive voix.

Mais la nécessité d’acheter un cadeau divise les Français !

En ce début d’année 2014 marquée par des soldes mitigées, la Saint-Valentin ne sera pas forcément synonyme de fête pour les commerçants, puisque 49% des français n’ont pas l’intention d’acheter de cadeau à cette occasion.

Pour autant, ceux qui décident de le faire constituent une cible aisée et attractive.

Le profil type de l’acheteur est un homme (56%) âgé de 35 ans et plus (57%)… et plutôt CSP+ (57%). La palme des intentions d’achat revenant à ceux vivant en couples avec enfants (62%).

 

top2 cybelo

Internet constitue la première source d’inspiration

37% des indécis iront se renseigner soit sur le site internet d’une enseigne (22%), soit sur un moteur de recherche (15%).

Cette proportion monte même à 56% chez les cadres supérieurs et professions libérales (CSP+), plus enclins à visiter le site d’une enseigne (35%) ou un moteur de recherche (21%). Le facteur générationnel est également déterminant : 39% des jeunes de moins de 25 ans s’informent grâce au net pour leurs achats de Saint-Valentin quand seuls 27% des personnes âgées de 65 ans et plus le font.

Enfin, du côté des sources d’inspiration « offline », 22% des français iront directement se renseigner en magasin, 15% des Français consulteront des catalogues ou prospectus pour trouver l’inspiration, tandis que 9% s’en remettront au bouche à oreille.

 Les magasins physiques tirent encore leur épingle du jeu.

top3 cybelo

Au final, 70% des Français disent vouloir acheter leur cadeau de Saint-Valentin en magasin physique.

Parmi les 30% d’acheteurs qui se tourneront vers les sites ou applications de vente en ligne, 18% opteront pour le site Internet d’une enseigne traditionnelle, les « pure player » de la Toile ne récoltant que 12% des intentions d’achat.

Là encore, on note qu’une fracture s’opère avec les CSP+ puisque c’est la moitié d’entre eux qui achèteront leur cadeau en ligne, sur le site d’une enseigne (31%) ou chez un « pure player » (20%).

« Cette enquête souligne un certain attachement des Français pour la Saint-Valentin, qui reste une tradition bien ancrée pour une majorité de couples, mais qui ne revêt pas nécessairement un aspect matériel pour beaucoup de Français », commente Matthias Berahya-Lazarus, Président de BONIAL, portail web et mobile permettant de consulter les catalogues et prospectus des magasins. « Côté commerçants, la cible à privilégier cette année pour tirer le meilleur parti de cet événement est celle des CSP+, qui, comme les générations plus jeunes, se tournent massivement vers des sources digitales pour faire des recherches ou concrétiser leurs achats. ».

Et suivez l’inphographie de BONIAL en cliquant ici.

Publié le 21 février 2014
Ce contenu a été publié dans Marketing par admin, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
logo google adwords
Nous entamons cette semaine le dernier volet du dossier consacré à notre « Boite à Outils » communication et marketing à destination des créateurs d’entreprise. Le thème de ce 3ème volet traite d’un des aspects du marketing digital en abordant le sujet du référencement payant via la conception de campagnes Google Adwords.

3ème volet : Lancer sa 1ère campagne Google Adword

Tout entrepreneur s’est posé au moins une fois cette question. Comment augmenter ma visibilité sur internet et ma position sur les moteurs de recherche ?

Il existe de nombreux mécanismes pour accroître sa notoriété, augmenter son taux de transformation et par conséquent ses ventes (en volume et en chiffre). Aujourd’hui nous parlerons du référencement payant via le système d’annonces payantes Google Adwords.

On peut considérer que chaque créateur a entendu parlé de ce système de publicité sur internet à moins de venir de Mars. Mais avant de réaliser sa 1ère campagne, plusieurs questions se posent :

  • Comment fonctionne cet outil ?
  • Est-ce facile de l’utiliser et de créer sa campagne ?
  • Combien cela va-t-il me couter ?
  • Quand programmer ma campagne ? Combien de temps va-t-elle durer ? A quelle fréquence sur l’année ?
  • etc…

Afin de construire et de maximiser votre première campagne, nous vous avons sélectionné quelques points essentiels :

  • Se familiariser avec l’outil et ses fonctionnalités
  • Définir l’objectif recherché : susciter des ventes ou développer ma notoriété
  • Bien choisir les mots clés de son annonce : leur sélection est très importante car ce sont ces mots ou combinaisons vont amener du trafic sur le site et déclencher des ventes.
  • Par exemple : Vous désirez promouvoir un whisky écossais. Voici quelques exemples de mots qui apparaitront dans votre annonce et dans votre sélection de mots recherche sur le moteur : whisky – whisky écossais – scotch whisky – scottish whisky – whisky blended – whisky single malt…
  • Établir un budget journalier : 10€ – 20€ – ou plus
  • Déterminer le prix de son CPC et le mode d’attribution: enchères automatiques – enchères manuelles.
  • Remarque : le prix de chaque enchère détermine le positionnement de la publicité dans le groupe d’annonce dans le moteur – un CPC trop bas risque de faire apparaître l’annonce en 2ème ou 3ème page
  • Définir la période de publication – sa fréquence d’activation
  • Construire son ou ses annonces
  • Choisir dans quelles catégories de supports vont apparaître les annonces : moteur de recherche uniquement et/ou partenaires du réseau de recherche (ex : moteur Free, Youtube, etc…)
  • Choisir son réseau d’affichage : web et/ou mobile
  • Remarque : Si vous optez pour une diffusion sur web et mobile, pensez à posséder un site ou une landing page optimisé pour l’affichage mobile. Sinon vos prospects ne pourront pas accéder à l’offre et passer au processus d’achat. Le budget alloué ne donnera aucun retour positif.
  • Bien définir la redirection de l’url liée à l’annonce : page d’accueil du site – landing page réservé à la commercialisation du ou de ces produits/services
  • Au terme de la diffusion vous pourrez mesurer les retours de la campagne : taux d’affichage – position sur la page – taux de clics sur l’annonce…
  • Par la suite vous optimiserez vos nouvelles campagnes en se basant sur les éléments clés issus de l’analyse.

Pour en savoir, regardez la vidéo ci-dessous :

Publié le 7 février 2014
Ce contenu a été publié dans Marketing par admin, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

logo Key-search

Cette semaine le blog de l’agence Cybélo ouvre un dossier « Boite à Outils  Créateurs» pour guider les entrepreneurs dans le processus de création de leur entreprise.

1er volet : L’Étude de marché – Comment s’orienter ?

Seulement 47% des créateurs réalisent une étude de marché avant de lancer leur projet d’entreprise (étude menée par EBP et l’APCE). Parmi eux 30% la réalise par eux-mêmes, en encourant le risque de se retrouver seul mais aussi de ne pas avoir le recul nécessaire sur les étapes à franchir.

Aux créateurs d’entreprise souhaitant faire eux même leurs études de marché nous vous proposons aujourd’hui de découvrir les ateliers Mon projet, Mon  étude de marché, une solution d’accompagnement des entrepreneurs avant et pendant leurs études de marché.

Retrouvez ci-dessous le témoignage de Julie, la créatrice de ces ateliers.

Beaucoup nous disaient la même chose : «J’ai fait une formation, mais elle était trop générale pour me permettre de faire mon étude seul».  Nous avons alors réfléchit à un atelier qui leur permettrait d’élaborer leur propre étude de marché étape par étape, selon les particularités de leurs projets.

Samedi dernier s’est déroulée la 1ère session de l’atelier « Mon projet, Mon étude de marché»

Nous avons commencé par analyser les rouages d’une étude de marché en création d’entreprise :

  • Précisé les objectifs dans le cadre d’un business plan
  • Défini les informations à collecter (dont beaucoup sont oubliées)
  • Expliqué les étapes d’une étude de marché
  • Analysé les méthodologies applicables en fonction du type de projet

Les participants ont travaillé ensuite par eux-mêmes. Via une série d’exercices autour de leurs propres activités, ils ont commencé à échanger sur leurs projets respectifs. Ayant tous des points de vue différents, leurs échanges ont été très productifs.

« Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser tu m’enrichis » disait Saint Exupéry

Ici, cette phrase prend tout son sens. Chaque projet s’enrichit de la diversité des profils. Cela aide le créateur d’entreprise à prendre de la hauteur sur son projet, à envisager des perspectives qu’il ne soupçonnait pas auparavant. « Cette session était claire et efficace. Elle m’a permis d’envisager de nouvelles perspectives » nous a confié une participante.

Ces ateliers nous permettent d’envisager l’ensemble des possibilités de l’étude de marché, au moment où la plupart des créateurs d’entreprise ne prennent pas assez de recul lorsqu’ils la font seuls et se ferment ainsi à certaines opportunités…

 Les besoins d’une étude de marché, trop souvent sous-estimés.

Cette session permet aussi de faire le point sur toutes les idées reçues en matière d’études de marché. Nombre de créateurs d’entreprise ne connaissent que la partie émergée de l’iceberg et cela n’est pas sans conséquences sur leur business plan. La partie « risques » par exemple est très souvent sous-estimée, voire occultée. Je vous laisse imaginer les conséquences…

 On n’apprend pas à faire une étude de marché en 1h00 de formation

Durant l’atelier, les créateurs d’entreprise formulent, analysent, suggèrent, etc. Cette émulation est le moyen de les faire échanger sur leurs projets, prendre de la hauteur, et pas à pas élaborer chaque étape de leur étude de marché, jusqu’à la rédaction de leur matériel d’étude.

 « Cette session m’a apporté une méthodologie, cela a éclairé et simplifié les choses pour moi » nous a confié une autre créatrice.

Si l’expérience vous tente, une session est organisée tous les mois sur Paris. Vous pouvez vous inscrire sur key-search.fr.

Dans notre second volet nous approcherons l’étape du pricing produit et/ou service.

Publié le 3 décembre 2013
Ce contenu a été publié dans Marketing par admin, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
HB-quadri

Cybélo vous présente aujourd’hui un nouveau venu dans l’univers du e-commerce : whisky-galore.fr, un site spécialisé dans la commercialisation de produits 100% origine écossaise.

En parcourant le catalogue de whisky-galore, vous découvrirez une sélection des distilleries les plus renommées d’Écosse pour leurs productions de whisky single malt, blended whisky et grain whisky.

Whisky-galore.fr propose des whiskies sous l’appellation protégée Scotch Whisky (scotch wihsky act) issus des 5 grandes régions d’Écosse : Highland, Lowland, Campbeltown, Islay et Speyside.

Vous trouverez dans le catalogue de Scotch Whisky des marques à forte notoriété : Chivas, Macallan, Jura, Glengoyne, Arran, Bowmore…

whisky blend

Aux distilleries plus confidentielles, connues des amateurs de whisky comme : Tomintoul, Adelphi….

whisky tomintoul single malt

À des créations uniques de whisky en série limitée : That Boutique-y Whisky Company

that boutique-y company whisky

A l’approche des fêtes, découvrez également un large choix de produits écossais artisanaux travaillés à la main allant du saumon fumé sauvage d’atlantique, aux fromages Arran au goût unique, aux biscuits typiquement écossais (Shortbread)

saumon fume sauvage ecosse

Ainsi que le calendrier de l’avent idéal pour la découverte et la dégustation de whiskies issus des différentes régions d’Écosse.

whisky Calendrier de l'avent

UNc Pro Table basse
Cybelo vous présente, en avant première, la dernière innovation UNC Pro : la table basse gonflable. Leader et précurseur du meuble gonflable haut-de-gamme et personnalisable, UNC Pro se distingue de par ses innovations produits, sa Fabrication Française et ses résultats depuis 2012. Plus de 2500 pièces ont été vendues à ce jour.

Les aventures s’enchaînent pour l’équipe UNC Pro, ainsi que les résultats. Après deux semaines passées sur le Quiksilver Pro France 2013, pour la troisième année consécutive et avec plus de 35 meubles gonflables à gérer, voici la présentation de leur dernière nouveauté. Et pas des moindres !

Après le canapé, le fauteuil, le pouf, le rocking-chair, la chaise-longue, voici la table basse gonflable UNC Pro. Elle résulte de six mois de développement et de travaux, avec leurs fabricants et leurs partenaires commerciaux.

Basée sur les mêmes critères de qualité que la gamme actuelle (Fabrication France, matériaux innovants), elle se distingue de par un design simple, épuré, et bien-pensé (dimensions).

Elle accueille un plexiglas personnalisable (ou non) sur son haut. Elle est également dotée d’une poche de rangement permettant aux professionnels d’insérer des prospectus, flyers, ou autre. La housse textile est confectionnée à l’unité et se veut interchangeable selon les besoins du client. Ce modèle est disponible avec broderie ou via impression / sublimation.

SAMSUNG CSC

Selon Denis Verdier, Designer chez UNC Pro, c’est « le produit le plus abouti depuis la création de l’entreprise en 2011. Elle repose sur une collaboration étroite avec nos distributeurs Européens et Internationaux, et des échanges réguliers sur le développement de notre gamme ». Lancée sur le Quiksilver Pro France 2013, avec Quiksilver Europe, le succès est au rendez-vous. Plus de 50 pièces sont déjà précommandées.

Depuis sa création, UNC Pro ne cesse d’innover. Du lancement de la gamme de meubles gonflables, en passant par la personnalisation, ou encore la location, cette jeune équipe a su se démarquer des acteurs classiques et apporter un peu de fraîcheur au marché de l’événementiel. Hugo Boss, Tag Heuer, Google, Mumm Champagne, Schweppes, Orangina, Mercedes, Renault, Coca-Cola, Mc Donalds, sont quelques unes de leurs références !

Passionnés par leurs produits, leur objectif est de continuer à satisfaire la demande de leurs clients, de développer la gamme, et de conserver une qualité unique sur le marché Européen. Affaire à suivre…

Publié le 29 octobre 2013
Ce contenu a été publié dans Marketing par admin, et marqué avec , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.